Retour sur la répartition régionale du rehaussement financier PSOC 2019-2020

Aux organismes communautaires financés au PSOC en Outaouais

La TROCAO vous propose un œil communautaire sur le rehaussement financier PSOC 2019-2020 adopté par le conseil d’administration du CISSSO le 26 septembre dernier. Nous avons demandé au CISSSO de vous transmettre un message illustrant les critères utilisés et les raisons qui expliquent leur méthode de répartition des sommes, notamment pourquoi certains organismes furent exclus. En attendant, voici un aperçu.

Nous avons entrepris plusieurs actions dans les dernières semaines afin de mettre de l’avant des principes votés en assemblée des membres pour que la répartition financière régionale soit plus équitable, que l’ensemble du milieu bénéficie du rehaussement et qu’on priorise les organismes les moins financés.

Rappelons-nous que les besoins financiers sont élevés dans le communautaire, et que le 1,7 million ne pourra convenir à tous ces besoins. Cette année, seulement au PSOC en Outaouais, les organismes auraient besoins de près de 20 millions supplémentaires pour réaliser pleinement leur mission. Ainsi, il faudra s’assurer dans les prochains mois que le gouvernement de la CAQ continue d’investir l’an prochain. Certains sont heureux de ce qu’ils ont reçu, d’autres sont déçus, voir choqués. Une chose est certaine, le scénario adopté ne répond pas à nos attentes et priorités collectives.

Voici quelques faits saillants sur le rehaussement PSOC 2019-2020 en Outaouais :

  • 1 671 600$ pour l’Outaouais en rehaussement à la mission globale des organismes financés au PSOC.
  • 30% représente la proportion du rehaussement en direction des organismes provenant des MRC.
  • Organismes exclus du rehaussement (relisez notre communiqué de presse sur les craintes avérées):
    • Exclusion d’environ 42 organismes pour le fait de «respecter la convention» (non-conformité de la reddition de comptes en date du 30 juin 2019, peu importe les erreurs)
    • Exclusion de moins de 10 organismes n’ayant pas demandé plus de 5000$
  •  Le CISSSO a donné d’emblée 11 449$ à tous les organismes qui n’ont pas été exclus.
  • 18 organismes se partagent un rehaussement entre 5000 et 14 000$ supplémentaire au 11 449$. Il semble que la majorité de ces organismes furent rehaussé puisqu’ils étaient moins financés que d’autres selon leur typologie, mais ce n’est pas le cas de tous.
  • 7 organismes se partagent des montants entre 29 000/30 000/38 000/39 000/40 000 et 195 343$ supplémentaires au 11 449$. Il semble que ceux-ci furent identifiés comme des «besoins régionaux» par les Directions cliniques du CISSSO (cette priorisation, à notre connaissance, est une première et nous laisse très perplexes).
  • Octroie d’un premier financement pour 6 organismes (1x 9600$,1x 10 007$ et 4x 26 445$) (Relisez notre lettre à la PDG du CISSSO suite au bris du moratoire sur l’admissibilité des organismes au PSOC)

INTERVENTION DE LA TROCAO AU C.A DU CISSSO

Près de 70 personnes du mouvement communautaire étaient présentes au CA du CISSSO du 26 septembre afin de voir le scénario de répartition, mais aussi d’être solidaire avec les interventions de la TROCAO. Voici, en résumé l’intervention de Daniel, Directeur de la TROCAO :

  • Ce rehaussement d’1.7 million est vraiment attendu par les organismes de l’Outaouais.
  • Le scénario déposé ne convient pas aux principes importants que nous avons identifiés pour que le rehaussement soit équitable, alors qu’il est possible d’avoir un bien meilleur consensus collectif sur ce rehaussement. Il contrevient notamment au Cadre actuel, mais aussi à un critère identifié par le Ministère de la santé et des services sociaux en vue de ce rehaussement, soit d’«Accorder en priorité le financement aux organismes qui sont les moins financés dans leur typologie».
  • Le CISSSO nous a rencontré deux fois dans la semaine précédant le 26, dont la journée même, et malgré nos meilleurs efforts de compromis, le CISSS n’était visiblement pas prêt à modifier son scénario.
  • En adoptant ce scénario, 1/3 des organismes sont exclus pour des erreurs mineures dans la reddition de compte, ayant pour effet de pénaliser injustement et creuser les iniquités entre organismes.
  • Il faut savoir que ce rehaussement ne sert pas à combler des trous de services publics ou encore à résoudre des situations urgentes, historiques et/ou spécifiques à un organisme. Le rehaussement doit servir à l’ensemble du milieu communautaire de la région.
  • Il reste encore du temps pour réviser ce scénario (le MSSS donne aux régions jusqu’au 1er nov.)
  • On sait que plusieurs régions du Québec ont de beaux exemples de répartition régionale qui font l’affaire de la grande majorité du milieu communautaire.

La question posée par la TROCAO au CA du CISSSO : Comme ce scénario n’est pas équitable et qu’il contrevient aux principes du Cadre régional et à un des critères du ministère, pourriez-vous reporter l’adoption de ce point afin que des modifications soient faites?

Résultat : Le C.A du CISSSO a tout de même adopté le scénario, tel que proposé par l’équipe PSOC. Le CISSSO ne semble pas se positionner en allié du communautaire. Une administratrice du CISSS a suggérée de signaler le besoin financiers des organismes au ministère, une idée rapidement écartée par le président.

 

Pour la suite, des propositions d’actions vous serons transmises par courriel. 

Si vous avez des questions sur la répartition du rehaussement financier, communiquez avec l’équipe PSOC pour obtenir des réponses. La communication et la transparence sont des principes de base duquel le CISSS s’engage envers les organismes, vous avez le droit de comprendre la méthode de répartition qui a mené au résultat de l’augmentation, ou non, de votre soutien financier au PSOC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *