Financement des organismes communautaires, répartition lors de rehaussement financier et rôles des interlocuteurs privilégiés

Financement des organismes communautaires, répartition lors de rehaussement financier et rôles des interlocuteurs privilégiés

Les annonces de rehaussement financier pour les divers programmes de financement aux organismes communautaires furent nombreuses en mars dernier, suite au premier budget de la Coalition Avenir Québec (CAQ). Bien que les investissements annoncés ne représentent qu’une partie des besoins exprimés par les organismes pour répondre aux besoins et enjeux de la population, il est important d’en prendre compte, puisque pour plusieurs groupes, cela fera une différence significative dans leur travail auprès de la population.

Les organismes de défense collective des droits de l'Outaouais rehaussés

Une annonce récente nous amène à souligner le rehaussement du programme pour les organismes en Défense collective des droits (DCD), qui a été trop longtemps à sec, sans indexation, ni rehaussement. Maintenant, on peut se réjouir d’un rehaussement d’environ 11 millions à la mission globale, qui équivaut à 25% de leur besoins exprimés. Voyez la réaction du Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODCD) en cliquant ici. Pour l’Outaouais, le rehaussement représente 307 535$, c’est donc douze organismes de la région qui se partagent désormais 974 336$. Consultez le tableau de répartition pour la région en cliquant ici. 

Nous souhaitons tout spécialement mettre en lumière l’exercice de répartition financière entre les organismes communautaires qu’a adopté le Ministère du Travail, de l’emploi et de la solidarité sociale. Le rôle d’interlocuteur qu’a joué le RODCD fut important afin que le ministère retienne une stratégie de répartition permettant de réduire les iniquités historiques en organismes du mouvement.

Qu’en sera-t-il du rehaussement financier au PSOC?

Quant au Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC), ce sont 35 millions en rehaussement financier à la mission globale pour l’ensemble des 3100 quelques organismes en Santé et services sociaux. Le Ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) n’a toujours pas annoncé les montants accordés en région, à l’exception de l’Abitibi-Témiscamingue. Il est cependant clair que la diversité et la quantité d’organismes financés au PSOC vient complexifier une répartition financière. En effet, les organismes n’ont pas tous la même nature, ni les mêmes besoins.

Rappelons qu’au PSOC, la répartition se fait en région, via les CISSS-CIUSSS et en collaboration avec les Tables régionales d’organismes communautaires (les TROC-ROC), mais nous n’y sommes pas encore. En effet, le MSSS préserve un embargo sur les critères de répartition, alors on ne peut qu’espérer une collaboration comme celle de l’exemple précédent avec la Coalition des TROC (CTROC) et les instances régionales, comme nous.

Pour l’instant, il y a encore beaucoup d’incertitudes. Ce qu’on souhaite, c’est une grande liberté pour les régions de déterminer une méthode de répartition selon leurs cadres régionaux de financement et/ou des ententes entre les instances régionales.

D’ailleurs, la TROCAO a travaillé fort dans la dernière année avec ses membres pour trouver une méthode de répartition ÉQUITABLE, et elle y est arrivée! Les membres semblaient fiers et solidaires d’adopter cette approche et la méthode associée. Soyez assurés que nous travaillons en ce sens dans les représentations auprès du CISSSO. 

Le CISSSO est bien informé de la méthode que souhaitent les organismes membres de la TROCAO pour le rehaussement 2019-2020. Des rencontres estivales sont prévues pour le Comité CISSSO-TROCAO, notamment afin de s’entendre sur une méthode de répartition. Ensuite, lorsqu’on aura plus d’informations du MSSS, des scénarios devraient être déposées et discutées. Le C.A du CISSSO devra adopter la répartition. On peut présumer que ce serait le 26 septembre prochain en soirée, ou bien en octobre par réunion spéciale si les travaux n’étaient pas terminés à la fin septembre.

EN BREF

  • Méthode de répartition interrégionale : inconnue (sous embargo du MSSS)
  • Montant accordé pour l’Outaouais : inconnu (sous embargo du MSSS)
  • Critères ministériels rattachés au rehaussement PSOC : inconnu (sous embargo du MSSS)
  • Critères régionaux pour l’Outaouais : le Cadre de référence, de relation et de soutien financier pour les organismes communautaires de l’Outaouais ne comporte pas de section sur les rehaussements. Or, ce cadre est en mise à jour.
  • Date limite pour que les CISSS-CIUSSS adopte la répartition : 1er novembre
  • Une annonce aux organismes communautaires devrait se faire à la mi-août sur les détails liés au MSSS, puis suivront par la suite les précisions de la région par le CISSSO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *