Rapport des commissaires de la Commission populaire pour l’action communautaire autonome EN OUTAOUAIS

Synthèse du Rapport des commissaires régionaux Liliane Bertrand et Dominic Foisy, avec le soutien à la rédaction de Sébastien Marc-Aurèle. Pour lire le Rapport des commissaires complet (6 pages) CLIQUEZ ICI.

http://i2.wp.com/snvaca.rq-aca.org/wp-content/uploads/sites/2/2014/07/snv-aca2016-bandeaufacebook.jpg

Dans le cadre de la Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome (SNV-ACA) du 23 au 29 octobre 2016, la TROCAO souhaite mettre en lumières les constats de la Commission populaire pour l’action communautaire autonome (ACA) s’étant déroulé partout au Québec, dont l’Outaouais le 12 janvier 2016. Depuis, les commissaires régionaux Liliane Bertrand et Dominic Foisy ont rendu leur public leur rapport. Voici donc une courte synthèse illustrant les grands constats des commissaires sur l’ACA en Outaouais!

*Participez à notre atelier de réflexion sur l’ACA animé par Liliane Bertrand CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS ET S’INSCRIRE – Jeudi 27 octobre 2016 @ 10h00 au Centre Arthur Guertin (16, rue Bériault, Gatineau QC J8X 1A3, Salle Bolduc)

*Participez à la conférence de CAP-Santé Outaouais sur l’histoire du mouvement communautaire et les enjeux d’aujourd’hui : CLIQUEZ ICI POUR TOUT SAVOIR

 


La participation, en bref:

En Outaouais

  • Plus de 90 observateurs
  • 3 commissaires
  • 23 mémoires déposés
  • 20 présentations d’OCA

Au Québec

  • 12 régions participantes
  • 278 mémoires déposés
  • 145 présentations d’OCA
  • 31 commissaires

Impacts positifs des interventions de votre organisme auprès de vos membres et de la population                  

 

 « Les organismes communautaires deviennent parfois des refuges, des lieux de protection, des lieux d’apprentissage, des lieux secours pour les citoyens et citoyennes, etc. Parfois les groupes sont des lieux de mobilisation et de lutte pour défendre, individuellement ou collectivement, les droits des personnes et des communautés. La diversité des organismes communautaires représente la diversité des besoins et des aspirations d’un très grand nombre de citoyens et de communautés de notre région. »

 

« Les groupes accompagnent quotidiennement des personnes qui sont touchées directement par les effets des inégalités sociales, économiques et de santé. À partir d’une approche globale, ils offrent un soutien de proximité, accessible, et généralement gratuit. Ils sont à la fois alternatifs et complémentaires aux services institutionnels. »

 

« Enfin, la présence du milieu communautaire assure aussi un contre–pouvoir aux services institutionnels. Travailler «avec» le milieu institutionnel ne signifie pas travailler «pour» le milieu institutionnel. Les groupes communautaires ont un rôle de «chien de garde» de «partenaire critique» afin d’éviter les dérives des systèmes bureaucratiques. »

 -Rapport des commissaires, Commission populaire pour l’ACA en Outaouais, Bertand, Foisy et Marc-Aurèle, 2016

 

Enjeux pour les organismes de l’ACA

 

Démystifier l’ACA et reconnaître le milieu communautaire dans sa diversité

  • Améliorer et nuancer l’image du communautaire dans les médias;
  • Faire reconnaître que les organismes ne sont pas des sous-traitants de l’État et dépasse largement une simple offre de service.
  • Démontrer l’impact de nos actions, entre autres par la recherche sociale.

 

Assurer un financement à la mission

  • Un financement à la mission qui respecte l’autonomie des groupes.
  • Ces innovations sont toutefois possibles lorsque les groupes ont suffisamment de marge de manœuvre financière pour concevoir et expérimenter de nouvelles stratégies d’intervention.
  • Pas de mécanismes qui assurent une augmentation constante de leur subvention annuelle alors que l’ensemble des frais de fonctionnement augmente
  • L’incapacité de maintenir des conditions de travail adéquates pour les intervenants engendre un roulement de personnel important l’instabilité financière qu’engendre ce mode de fonctionnement recherche de financement : nouveaux bailleurs de fonds, nouvelles stratégies de levées de fond

 

Solidariser les organismes de l’ACA

  • Se solidariser autour d’enjeux sociaux importants en misant davantage sur ce qui les unit plutôt que ce qui les divise : quels types de liens devons-nous ou pouvons-nous tisser avec l’État (encadrer le partenariat, éviter la sous-traitance et le dumping, etc.)?
  • Comment partager nos forces et nos ressources ?

 

 

Investir des enjeux sociaux

  • De revenir collectivement à des revendications portant sur des enjeux sociaux importants qui ont des incidences majeures sur leurs membres, leurs participants, leurs communautés
  • Revendiquer des politiques publiques plus justes et solidaires
  • Remettre en question des choix gouvernementaux concernant la redistribution de la richesse,
  • Maintenir un discours fort pour contrer le désengagement de l’État
  • Mettre les enjeux liés aux droits fondamentaux sur la place publique : le logement, l’accès à l’alimentation, l’accès à l’éducation, l’accès aux services de santé, etc. Les inégalités sociales et économiques sont croissantes!
  • Assurer la vitalité démocratique de leur organisation, et ce, malgré l’importance des exigences bureaucratiques des divers bailleurs de fonds et l’accroissement des demandes de services afin de répondre à  des besoins primaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *